Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Petits Patrimoines

Nous vous proposons de découvrir des sculptures, des productions artistiques, des paysages modifiés par la main de l'homme, des lieux de vie qui témoignent de notre passé et qui méritent, à nos yeux, d'être préservés, admirés et transmis.

Nymphes allongées

Nymphes allongées

A l’origine, le miroir d’eau du palais de Tokyo était entouré de douze sculptures de femmes commandées à différents artistes pour l’Exposition Internationale des Arts et Techniques de 1937. Certaines des sculptures conçues pour cette occasion ont été dispersées mais la « Jeune vendangeuse » de P. Vigoureux, la « Mauritanienne » d’A. Quinquaud et les quatre nymphes (également appelées « muses ») allongées sont restées en place.
Les deux nymphes centrales sont l’œuvre de Léon Drivier qui a aussi réalisé pour cette exposition « La Joie de vivre » placée dans les jardins du Trocadéro.
A droite la nymphe du sculpteur toulousain Auguste Guénot, sans doute la plus gracieuse et la plus aboutie des quatre, fait face à celle de Louis Dejean placée à l’extrême gauche.
Malgré les tags et les dégradations répétées des sculptures et du bâtiment, ce musée en plein air dédié à la sculpture des années 30 conserve une belle harmonie.

Sculpture de Louis Dejean

Sculpture de Louis Dejean

Nymphes allongées
Sculpture de Louis Dejean

Sculpture de Louis Dejean

Nymphes allongées
Sculpture de Léon Drivier
Sculpture de Léon Drivier

Sculpture de Léon Drivier

Nymphes allongées
Autre sculpture de Léon Drivier

Autre sculpture de Léon Drivier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article