La Mauritanienne - A. Quinquaud

par Dominique  -  1 Février 2013, 23:07  -  #sculpture, #Quinquaud, #paris

La Mauritanienne - A. Quinquaud

La Mauritanienne, également appelée « femme maure », est une des statues qui entourent le miroir d’eau du palais de Tokyo. Elle a été réalisée en 1937 à l’occasion de l’Exposition Internationale des Arts et Techniques par Anna Quinquaud, une des rares femmes sculpteur devenue célèbre de cette période.

Anna Quinquaud (1890-1984) a commencé à sculpter très jeune, suivant l’exemple de sa mère Thérèse Caillaud qui fut une élève de Rodin. Après avoir obtenu le Premier second Grand Prix de Rome en 1924, elle préféra un voyage sur le continent africain au séjour à la Villa Médicis. Pendant un an, elle parcourut l’Afrique, notamment la Mauritanie, le Soudan, le Niger et le Sénégal ; elle y puisa son inspiration et en rapporta de nombreuses sculptures et aquarelles. Au cours des années suivantes elle retourna dans différentes régions de l’Afrique.

Son œuvre, très inspirée de ses voyages, illustre l’Afrique et l’Asie du Sud-Est. On lui doit aussi la même année le bas-relief placé au dessus de l’entrée de l’aile « Paris » du palais de Chaillot qui abrite maintenant la Cité de l’Architecture et du Patrimoine.

La Mauritanienne - A. Quinquaud
La Mauritanienne - A. Quinquaud
La Mauritanienne - A. Quinquaud
La Mauritanienne - A. Quinquaud