Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Petits Patrimoines

Nous vous proposons de découvrir des sculptures, des productions artistiques, des paysages modifiés par la main de l'homme, des lieux de vie qui témoignent de notre passé et qui méritent, à nos yeux, d'être préservés, admirés et transmis.

Art Nouveau au Havre

Art Nouveau au Havre

Malgré les destructions massives subies par la ville du Havre lors des bombardements de 1944, on trouve encore quelques très belles réalisations de style Art Nouveau et Art Déco, à la fois en centre ville et sur le front de mer.

C’est le cas de cet immeuble Art Nouveau réalisé en 1904 par l’architecte havrais William Cargill pour l’entrepreneur de peinture en bâtiment Charles Braque, le père du peintre Georges Braque. La façade de briques polychrome est relativement sobre à l’exception de sa belle porte entrée qui ne peut manquer d’évoquer par sa forme et les deux colonnettes qui l’encadrent, celle du Castel Béranger dessinée en 1895 par Hector Guimard. Les belles ferronneries de la porte et des balcons utilisent les motifs de la gamme Art Nouveau comme le coup de fouet, mais sans tomber dans l’exubérance.

Malheureusement méconnu en dehors de sa région d’origine, Cargill n’avait pas attendu l’exemple de Guimard pour introduire avec succès l’Art Nouveau au Havre dans d’autres réalisations comme l’immeuble de la rue Jean-Baptiste-Eyriès, il avait été très tôt influencé par les architectes précurseurs de ce style comme le belge Victor Horta.

42 rue Champlain

Art Nouveau au Havre
Art Nouveau au Havre
Art Nouveau au Havre
Art Nouveau au Havre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je n'ai pas trouvé.
Sans doute dessinées par Cargill mais qui les a réalisées ? On ne les retrouve pas dans les séries des fonderies de St Dizier. Cela semble être une édition limitée, même si on retrouve des similitudes avec des ferronneries de cette époque.
Répondre
M
J'adore les ferronneries. Savez-vous de qui elles sont?
Répondre